Le bon vieux livre en papier est-il irremplaçable face aux e-books et romans d'occasion ?

Pour passer au livre numérique, encore faut-il avoir accès au support et au répertoire de titres. En Suisse romande, on ne trouve que les appareils d’Irex et de Booken. Le Reader de Sony n’est pour l’instant disponible qu’outre-Sarine, et dans la langue de Goethe uniquement. «De toute manière, le catalogue francophone contient surtout les classiques et quasiment aucune nouveauté», déplore un libraire spécialisé dans les romans pas cher. C’est la raison pour laquelle Fnac Suisse ne propose aucun e-book, confirme spn directeur commercial . «Nous en aurons peut-être à la rentrée de septembre. Mais nous décalons cette échéance depuis longtemps déjà!»
 
Le gros avantage des e-books réside sans conteste dans son aspect pratique. Des milliers de bouquins dans une tablette: fini les valises pesantes au départ des vacances. Mais à quel prix ? Dès 300 euros en France et environ 500 francs en Suisse. Plutôt cher face aux livres d'occasion, d’autant plus que le prix des livres en format informatique n’est que de 10 à 20% inférieur à celui de leurs cousins de papier. La France, qui pratique le prix unique, ne consentira sans doute pas à ce que les textes soient bradés.
 
La parade ? Dévorer les livres offerts en ligne par Google Books (lire ci-dessous). Ou se ruer sur les milliers d’ouvrages offerts gracieusement par le logiciel stanza sur l’iPhone. «Cet appareil est en effet devenu le principal support d’ouvrages numériques», constate un librairee Belge. Mais l’iPhone n’a que peu d’autonomie et un petit écran.
 
Du côté de l’édition, le syndict du livre juge la numérisation de ses ouvrages «pas du tout intéressante» au niveau financier. Il se dit cependant prêt à «jouer le jeu» pour compléter son offre. «Tant le modèle économique que l’offre éditoriale restent à trouver en francophonie».
 
A quand les bonus ?
 
Difficile dans ces conditions de faire décoller la lecture numérique. Cela n’arrivera qu’au moment où les e-books offriront bien plus qu’un livre . «Un catalogue étendu et les fonctionnalités du Web: images, vidéos, etc. Ou mieux, de se connecter au Net et de téléphoner. Tout en un. »